Secours et passagers affolés investissent le tunnel du Lötschberg

Quelque 400 sauveteurs et 930 figurants passagers ont investi samedi le tunnel de base du Lötschberg. Ils participaient à une simulation d'une importante fuite de gaz à l'intérieur d'un tube. La compagnie BLS, qui exploite la ligne, s'est dit satisfaite de la marche des opérations.En comptant les services techniques, les observateurs et les journalistes, environ 1600 personnes étaient sur les lieux. Il s'agit du premier exercice de cette envergure depuis l'ouverture du tunnel en 2007. Il visait à améliorer la coopération entre le personnel ferroviaire et les forces d'intervention, police, pompiers et services sanitaires des cantons de Berne et du Valais."Nous sommes très satisfaits et n'avons pas constaté de faille importante dans l'intervention des secours", a assuré Peter Luginbühl, commandant des pompiers de la BLS et responsable de l'exercice. La stratégie de sauvetage, l'évacuation et la coopération entre forces d'intervention se sont révélées efficaces, a-t-il dit.Trains déviésPour permettre le déroulement de la simulation, le tunnel a été fermé au trafic samedi entre 09h00 et 15h00. Pendant ce temps, les trains ont été déviés "sans problèmes ni retards" par Kandersteg (BE) et Goppenstein (VS), affirme la BLS.Le scénario prévoyait que de l'ammoniac s'échappe d'un conteneur chargé sur un train arrêté au milieu du tunnel en raison d'une défectuosité technique. Un InterCity, avec à bord 930 personnes, était bloqué derrière ce convoi dangereux. Les voyageurs ont d'abord commencé à se plaindre et évoquer des problèmes de respiration et autres malaises. Au signal d'alarme, certains ont quitté le train et se sont dirigés vers les sorties de secours du tunnel. D'autres ont dû être évacués par les secours et conduits vers le sud au moyen d'un train prévu à cet effet ou vers le nord au moyen de cars postaux.D'après des accords avec les cantons de Berne et du Valais, la BLS est censée organiser un exercice de cette ampleur tous les six ans sur la ligne de base du Lötschberg. Un rapport détaillé doit être rédigé dans les semaines suivant la simulation. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus