Talkies-walkies utilisés dans l'affaire Hildebrand

Des détails continuent d'être publiés sur l'affaire de l'ancien président de la Banque nationale Philipp Hildebrand. Ce week-end, on apprenait que le voleur de données présumé et l'avocat thurgovien Hermann Lei ont utilisé des talkie-walkies pour l'échange d'informations.L'ancien informaticien de la banque Sarasin et Hermann Lei ont choisi ce moyen pour pouvoir communiquer de manière conspirative, a indiqué dimanche à l'ats Valentin Landmann, avocat de M.Lei, confirmant un article du journal "Sonntag". L'UDC Hermann Lei avait transmis les données bancaires au conseiller national Christoph Blocher et à l'hebdomadaire "Weltwoche". /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes