Un bus des TPG termine sa course contre une école en France

Un bus des Transports public genevois (TPG) a terminé sa course samedi en début d'après-midi contre une école de Ferney-Voltaire, en France voisine. Une dizaine de passagers ont été légèrement blessés, dont quatre hospitalisés. L'école était inoccupée.

Une porte-parole des TPG a confirmé samedi soir l'information du site du quotidien "20 minutes". Elle ne peut toutefois donner d'autres précisions, car si la ligne F est bel et bien exploitée par un véhicule des TPG, elle est sous-traitée par l'entreprise française RDTA qui fournit le chauffeur, a-t-elle précisé.

Ce dernier, âgé d'une quarantaine d'années, est un professionnel expérimenté qui connaît la ligne. Il travaille depuis une année chez nous sans n'avoir jamais eu de problème, a dit à l'ats Aymeric Graillot, responsable de RDTA pour le pays de Gex.

L'accident s'est produit à l'entrée du village de Ferney-Voltaire, peu après un giratoire qui fait suite à une longue rectiligne en descente. Pour une raison indéterminée, le bus a emprunté la mauvaise voie du giratoire, puis démoli un muret de protection et écrasé une voiture contre le mur de l'établissement scolaire, a précisé M. Graillot.

D'après un témoin cité par "20 minutes", il ne s'agirait pas du premier accident à cet endroit. S'il était survenu à la sortie de l'école, il y aurait eu des morts, lui aurait confié le directeur de l'établissement.

M. Graillot écarte toute erreur de conduite ou de comportement du chauffeur. Même s'il était allé trop vite, l'accident ne se serait pas produit ainsi, a-t-il précisé à l'ats. Et de mettre plutôt en avant un malaise ou une cause technique. La gendarmerie française a ouvert une enquête.

Trois des personnes hospitalisées sont soignées en France, la quatrième à Genève.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes