Un pas positif a été franchi à Genève

Un pas positif a été franchi lors de la réunion de mercredi, a affirmé à Genève après la séance plénière du matin le porte-parole de l'opposition Louay Safi. Pour la première fois, a-t-il indiqué, les discussions ont abordé la formation d'un gouvernement de transition.

"Aujourd'hui, pour la première fois, nous avons noté un pas positif en avant. Les discussions ont commencé sur un gouvernement de transition. J'espère que nous pourrons avancer davantage dans les jours à venir", a déclaré le représentant de l'opposition syrienne à une centaine de journalistes, qui attendaient les délégations dans le froid dans le parc du Palais des Nations.

"Les représentants du régime cherchent toujours à bloquer les discussions, mais nous ne négocierons rien avant que soit formé un gouvernement de transition", a affirmé Louay Safi. Selon lui, la délégation de Damas a accepté comme base des pourparlers le communiqué de Genève 1, mais elle veut changer l'ordre dans lequel les sujets sont abordés.

Il a précisé que les détails de l'organe de transition n'ont pas encore été abordés, mais qu'il s'agit pour l'instant d'élaborer un "cadre général". Il a estimé que "ce serait un bon résultat" si l'on arrive à finaliser "un cadre pour les négociations futures".

La séance plénière du matin a duré près de deux heures. Des entretiens séparés du médiateur Lakhdar Brahimi avec les deux délégations sont prévues dans l'après-midi, a indiqué Louay Safi.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes