Un père poignarde à mort son bébé lors de l'assaut de la police

Un conflit familial s'est terminé tragiquement samedi à Renens (VD). Un homme de 29 ans s'est enfermé dans son appartement avec son bébé âgé d'un an. Au moment où la police a donné l'assaut, le père a poignardé son petit garçon, qui est décédé peu après.

La police a décidé d'entrer de force avec l'accord du procureur. "Nous sommes intervenus car nous avions acquis la certitude que la vie de l'enfant était en danger. Le père avait enlevé et séquestré son bébé. Il y avait un risque qu'il passe à l'acte", a expliqué dimanche devant la presse Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police vaudoise.

Les enquêteurs ont entendu le père de l'enfant durant la nuit de samedi à dimanche, mais ils ne donneront, à ce stade, "pas d'élément sur les motivations de l'auteur". Le père, un ressortissant congolais de 29 ans, était connu des services de police pour un cas d'extorsion - un vol avec violence - commis en 2004 à Bienne.

Violences conjugales

En janvier dernier, la police neuchâteloise avait dû intervenir au domicile du couple, à Neuchâtel, pour des violences conjugales. Début juin, la mère avait porté plainte pour des violences conjugales commise à Renens (VD).

Le couple n'était pas marié et vivait séparé. La mère habitait avec l'enfant, âgé d'un peu moins d'une année, dans la région de Neuchâtel. Le père s'était récemment installé à Renens.

Contacts réguliers

L'homme avait reconnu son enfant, mais il n'avait pas l'autorité parentale ni de droit de visite. La mère, une Portugaise de 26 ans, faisait en sorte qu'il ait des contacts réguliers avec son fils.

Samedi matin, vers 10h00, le père s'est rendu en train à Neuchâtel. Il a contacté son ex-amie qui a accepté de le rencontrer à la gare avec le bambin. Après de longues discussions, "le père a menacé la mère et l'a obligée à le conduire à Renens", a expliqué M. Sauterel, qui n'a pas donné plus de précisions car les versions divergent.

Enfermé dans l'appartement

Vers 15h00, ils sont arrivée à Renens. Le père est monté dans l'appartement avec le bébé, où il s'est enfermé avec lui. La mère, très inquiète, a immédiatement avisé la police, qui est intervenue avec un important dispositif.

A 19h20, le DARD, la troupe d'élite de la police vaudoise, a pénétré de force dans l'appartement. L'intervention a pris "quelques secondes". A cet instant, ou quasi simultanément, le père a poignardé son fils de plusieurs coups de couteau.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus