Une visite d'Etat sud-coréenne historique avec plusieurs accords

Le président de la Confédération Didier Burkhalter a reçu à Berne son homologue sud-coréenne Park Geun-hye pour une visite d'Etat historique, la première en 50 ans de relations diplomatiques. Les deux pays ont renforcé leur coopération dans plusieurs domaines, de l'économie à la recherche en passant par la santé.

"Le pays le plus innovant d'Europe à la rencontre du pays le plus innovant d'Asie", s'est réjoui Didier Burkhalter dans son discours de bienvenue. Considérant la République de Corée comme un "leader mondial en matière d'innovation", le chef du DFAE voit dans ce pays un partenaire "tout naturel pour la Suisse".

Reçue avec les honneurs militaires par le Conseil fédéral in corpore, Mme Park a souligné les points communs entre les deux pays: une forte industrialisation malgré des ressources naturelles limitées et une certaine force sur la scène internationale, en dépit d'une taille modeste.

Nombreux accords signés

A l'occasion de cette visite, une convention de sécurité sociale a été paraphée. Elle vise à favoriser les échanges économiques en évitant le double assujettissement et en facilitant la prestation de services dans l'autre pays. Pour M. Burkhalter, "le potentiel des échanges commerciaux entre les deux pays est loin d'avoir été épuisé". Un accord de collaboration dans la surveillance des médicaments a également été conclu.

Dans les domaines de la formation, de la recherche et de l'innovation, Berne et Séoul ont signé un "mémorandum d’entente" en vue de faciliter les échanges entre les agences respectives de financement de l’innovation.

Concernant l'éducation, un autre mémorandum a été signé qui renforcera la mobilité et le dialogue. Et plusieurs institutions suisses, dont les deux écoles polytechniques fédérales, "ont choisi d’intensifier leurs relations avec des partenaires coréens" en concluant des accords.

Institutionnaliser le dialogue

En plus de renforcer la coopération économique et scientifique, cette visite d'Etat aura aussi permis "d'institutionnaliser le dialogue". Un mémorandum a été signé à cette fin par les deux partenaires.

Mme Park s'est elle dite persuadée que sa visite donnera "une impulsion importante" à la coopération bilatérale. Insistant sur le concept d'"économie créative".

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes