Valais: un prototype trie les abricots selon leur maturité

Les abricots valaisans arriveront à l'avenir parfaitement mûrs sur les étals. Le service valaisan de l'agriculture a conçu, en collaboration avec l'université de Bologne (I), une machine capable de trier les fruits en fonction de leur maturité.

Le prototype présenté mardi à la presse n'est pas encore au stade de la commercialisation. Mais l'intérêt de la technologie est incontestable, estime le chef de l'Office cantonal de l'arboriculture Jacques Rossier.

La méthode n'est ni invasive ni destructrice pour le fruit. Seule la longueur d'onde de la chlorophylle est calculée avec une caméra. Différentes études ont permis de constater que la chlorophylle diminue avec la maturité du fruit.

Recherches menées en 2001

Cet indice de maturité a fait l'objet de travaux de chercheurs de l'université italienne de Bologne. En 2001, ils ont publié des résultats obtenus sur des pêches.

Le service valaisan de l'agriculture s'y est intéressé. Contact a été pris avec l'université pour mener des tests avec les abricots. Ces travaux ont abouti à la mise au point en 2009 d'un appareil portatif de mesure de la maturité.

Cet appareil permet de contrôler les fruits directement sur l'arbre, explique Jacques Rossier. Il est alors possible de donner à l'agriculteur une date de récolte avec davantage de précision.

Les études se sont poursuivies sur différentes variétés d'abricots. Différents tests ont été menés avec les consommateurs. Ils ont démontré le bien-fondé de la méthode.

Tri global

La collaboration avec des fabricants de calibreuses a permis de créer le prototype. Il est installé sur une trieuse standard. En plus de la sélection selon leur grosseur, les fruits passent sous des caméras qui analysent l'indice de chlorophylle.

A la sortie, les fruits sont répartis dans des bacs selon le calibre et le taux de maturité souhaité. Les tests menés en début d'été selon un protocole établi par l'université de Bologne se sont avérés positifs.

La machine permet de séparer les fruits par catégories homogènes. Les fruits les plus évolués prennent le chemin de la vente directe, les autres sont encore affinés ou acheminés dans les magasins.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes