Les deux initiatives rejetées par la majorité des cantons

Les deux initiatives fédérales ont été rejetées dimanche à la majorité des cantons. Les restaurateurs continueront de devoir s'acquitter d'une TVA à 8%, et une soixantaine de caisses privées continueront de gérer l'assurance maladie.

Les Genevois ont accepté avec 57,39% des voix l'initiative pour l'assurance maladie publique. Ils ont en revanche massivement rejeté la proposition visant à harmoniser la TVA dans la restauration, avec 73,13% des bulletins de vote.

Le canton de Vaud a aussi accepté la caisse publique, à 56,24%. Il a par contre nettement refusé l'initiative "Stop à la TVA discriminatoire pour la restauration" (68,11%)

Neuchâtel a également soutenu l'initiative fédérale pour une caisse unique, avec 59,58% des voix. Le canton de Fribourg l'a rejetée de justesse (50,29%).

Quant au texte sur la TVA dans l'hôtellerie-restauration, il a subi une claque dans les deux cantons: Neuchâtel le rejette par 68,85% des bulletins et Fribourg à 68,91%.

Les citoyens du Jura ont clairement soutenu la caisse unique: ils ont dit "oui" à l'initiative de la gauche à près de deux contre un. Dans une proportion similaire, ils ont rejeté l'initiative contre une TVA discriminatoire pour la restauration.

Double refus valaisan

Les Valaisans ont quant à eux refusé à 69,8% l'initiative visant à harmoniser la TVA dans la restauration, et à 67% la caisse publique. Dans le canton de Soleure également, les deux textes ont été refusés: celui sur la TVA à 69,18%, celui sur la caisse maladie publique à 61,8%.

Les deux initiatives n'ont pas trouvé grâce non plus aux yeux des Tessinois. Les citoyens ont rejeté la TVA harmonisée à 64,69% et la caisse unique à 55,63%.

Enfin, côté alémanique, les deux objets ont été rejetés par tous les cantons.

/ATS


Actualisé le