BNS: une perte de 6,4 milliards à cause de la dépréciation de l'or

La Banque nationale suisse (BNS) a subi de plein fouet l'impact de la dépréciation de l'or sur les neuf premiers mois de 2013. L'institut d'émission a ainsi accusé une moins-value de 10,7 milliards de francs sur son stock de métal jaune, ce qui a provoqué au final une perte consolidée de 6,4 milliards.

Si le stock d'or de la BNS est resté inchangé, le prix du kilo de métal jaune s'élevait à 38'563 francs fin septembre, contre 48'815 francs fin 2012, a précisé la banque centrale dans un communiqué. L'an dernier à fin septembre, le scénario était complètement différent: les plus-values en métal jaune de la Banque nationale suisse (BNS) avaient atteint 6,2 milliards de francs.

Sur le troisième trimestre 2013, le résultat de l'or est toutefois dans le positif: il s'est monté à près de 2,5 milliards de francs. Il est toutefois moins élevé que l'an dernier à la même période où il avait atteint 4,9 milliards.

Fortes fluctuations

Les positions en monnaies étrangères ont en revanche apporté un bénéfice de 4 milliards. Outre la valeur du métal jaune, le résultat de la BNS dépend de l'évolution des marchés des changes et des capitaux, "c'est pourquoi de fortes fluctuations sont la règle", a indiqué la banque centrale dans un communiqué.

Même si la BNS a dégagé une perte après neuf mois, on ne peut "que difficilement tirer des déductions pour le résultat de l'exercice 2013", précise-t-elle.

/SERVICE


Actualisé le