Batteries: Leclanché assure son financement à moyen terme

Leclanché a trouvé une solution transitoire à ses problèmes de liquidités. Les actionnaires du groupe vaudois, spécialisé dans la production de cellules lithium-ion, ont approuvé les propositions visant à assurer le financement à moyen terme de la société, à hauteur de 17 millions de francs.

Réunis en assemblée générale extraordinaire à Yverdon-les-Bains (VD), ils ont également donné leur feu vert à l'élection de deux nouveaux représentants au conseil d'administration nommés par le fonds australien basé aux Îles Caïmans Precept Fund Management, s'est félicité le groupe dans un communiqué.

"Cela signifie que le financement de la société est maintenant assuré", a souligné Stefan A. Müller, président ad interim du conseil d'administration, cité dans le communiqué. Le groupe est désormais en mesure de poursuivre la mise en oeuvre de son plan de redressement, a-t-il ajouté.

Prêt convertible

Selon le plan d'assainissement, le prêt convertible de 17 millions de francs conclu avec Precept arrive à échéance en juin 2016. La restructuration prévoit dans un premier temps une baisse du capital-actions. Il sera ensuite augmenté en deux tranches via la conversion en actions des prêts des fonds Bruellan et Precept.

Figurait également à l'ordre du jour la création d'un capital conditionnel et d'un capital autorisé. Ils permettront à Leclanché d'émettre de nouvelles actions pour convertir le reste du prêt de Precept en actions, le cas échéant. A l'issue de l'opération, Precept devrait détenir 54,3% de Leclanché et le fonds Bruellan 20,6%.

Pour mémoire, le groupe est resté dans les chiffres rouges au premier semestre, essuyant une perte nette de 6,5 millions de francs, contre un déficit de 5,4 millions un an auparavant.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes