La Poste: bénéfice de 626 millions, Berne touchera 180 millions

La Poste a bien franchi le cap du changement de son statut juridique. Pour son premier résultat en tant que société anonyme, le géant jaune présente un bénéfice de 626 millions de francs après impôts. Elle devrait verser un dividende de 180 millions à la Confédération, son unique actionnaire.

L'Etat devrait aussi bénéficier des impôts que le géant jaune verse pour la première fois. Le fisc devrait ainsi encaisser quelque 200 millions de francs, selon une estimation publiée par Syndicom. Le syndicat appelle l'Etat à être moins gourmand.

Pris un par un, les quatre marchés de La Poste présentent un bénéfice, même celui de la communication, grevé par le déficit chronique du réseau postal dû notamment au service universel. La Poste est parvenue à réduire les pertes de ce dernier, de 307 millions en 2012 à 91 millions l'an dernier.

Postfinance

C'est Postfinance qui dégage l'essentiel du bénéfice. Avec 537 millions en 2013, celui-ci est cependant en recul de 13,8% par rapport à 2012. La Poste attribue ce recul "principalement à l'augmentation des indemnisations de prestations internes et à la baisse du résultat des opérations d'intérêts résultant de l'effritement des marges", écrit-elle dans un communiqué.

Le marché de la logistique voit son bénéfice légèrement réduit, de 149 millions en 2012 à 133 millions l'an dernier. Enfin le transport des voyageurs présente un bénéfice de 28 millions, contre 35 millions l'an dernier.

Résultat "solide"

Le géant jaune qualifie son résultat annuel de "solide". Avec un bénéfice de 911 millions, le résultat d'exploitation normalisé (EBIT) est en progression (+ 5,9%) par rapport à l'exercice précédent (860 millions).

Si le bénéfice consolidé normalisé est lui en recul de 146 millions, à 626 millions, c'est principalement imputable au nouveau statut juridique de La Poste, devenu société anonyme, qui lui vaut d'être assujettie à l'impôt, précise l'entreprise.

Ses produits d'exploitation normalisés sont demeurés quasi inchangés, à 8,575 milliards de francs. Les charges d'exploitations ont pour leur part été réduites, "grâce à une gestion efficace des coûts", selon La Poste.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus