Berlin en fête pour les 25 ans de la chute du Mur

Des centaines de milliers d'Allemands et de touristes ont afflué samedi à Berlin pour les festivités des 25 ans de l'ouverture du Mur, le 9 novembre 1989. Cet événement avait sonné la fin de la Guerre froide et annoncé la réunification de l'Allemagne et de l'Europe.

De nombreux touristes ont convergé vers un des sites les plus emblématiques de la capitale: la Potsdamer Platz. Ce qui fut un no man's land, avec miradors et barbelés durant la partition de Berlin, aligne désormais tours d'immeubles futuristes et centres commerciaux.

D'autres s'étaient rassemblés à la Porte de Brandebourg où se déroulera dimanche une grande fête populaire. C'est de là aussi que s'envoleront en soirée les premiers ballons lumineux qui, sur une quinzaine de kilomètres, symbolisent depuis vendredi le tracé du Mur ayant coupé Berlin en deux durant 28 ans, du 13 août 1961 au 9 novembre 1989.

"J'ai pleuré"

"J'ai vu (la chute du Mur) à la télévision, je m'en souviens très bien. J'ai pleuré, c'était tellement émouvant", a raconté Juliane Pellegrini, une Italienne de 60 ans. Elle s'est déplacée à Berlin pour l'occasion avec une amie.

Edna Tschepe, retraitée berlinoise de 72 ans, assure que l'ancien Berlin-Ouest a également "beaucoup gagné" avec la réunification, onze mois seulement après l'ouverture du Mur. Elle a pu ainsi se rendre sur les bords de la mer Baltique, en ex-RDA, après des décennies dans Berlin-Ouest.

Gorbatchev et Walesa

La chancelière Angela Merkel a grandi en RDA et entamé sa carrière politique au moment de la chute du Mur. La dirigeante doit inaugurer dimanche la nouvelle exposition permanente du Mémorial du Mur.

Le dernier dirigeant d'URSS, Mikhaïl Gorbatchev, 83 ans, largement crédité d'avoir permis la réunification allemande, participait ce week-end à diverses manifestations. Tout comme l'ancien leader du syndicat polonais Solidarnosc, Lech Walesa.

Le 9 novembre est une date hautement symbolique en Allemagne. C'est aussi celle du sinistre pogrom de la "Nuit de cristal" en 1938. Les nazis avaient incendié et détruit des centaines de synagogues et saccagé des magasins tenus par des Juifs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus