Bonne note pour le recyclage des emballages de boissons

Le bilan écologique des emballages de boissons est positif en Suisse et les systèmes de collecte et de recyclage fonctionnent bien. Telle est la conclusion d'une étude mandatée par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), qui se félicite du tri des déchets opéré par les consommateurs.

En 2013, la quantité d'emballages pour boissons en PET, en aluminium et en verre s'est élevée à 311'956 tonnes, dont 291'890 ont été collectées séparément. Avec 94% (93% l'année précédente), le taux de récupération et de valorisation s'est maintenu à un niveau élevé.

Par type de matériau, le taux de récupération atteint 96% pour les bouteilles en verre, 83% pour celles en PET et 91% pour les canettes en aluminium, a annoncé l'OFEV mercredi.

L'OFEV rappelle qu'il n'existe pas d'emballage idéal ou universel: le lieu et le mode de consommation ont une influence considérable sur le choix de l'emballage. D'autres facteurs influencent l'écobilan, par exemple si un véhicule individuel est utilisé pour aller faire ses courses.

Au moins 50 litres

Pour une distance de 10 km (aller et retour), il faut acheter au moins 50 litres d'eau minérale en PET ou en verre réutilisable pour que l'impact environnemental, à savoir le transport en voiture, n'excède pas celui de la production.

Le bilan est moins rose pour le plastique: selon l'OFEV, il existe encore un grand potentiel de valorisation pour les emballages de produits de douche, de lessive, d'huile et de vinaigre. Il n'est pas exclu à l'avenir de collecter les emballages en plastique en vrac et de les trier par la suite. Les différents types de plastique sont en effet difficilement identifiables.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes