Bruxelles autorise le rachat des téléphones Nokia par Microsoft

La Commission européenne donne son feu vert au rachat de la division téléphones portables de Nokia par le géant américain Microsoft. Cette acquisition à 5,44 milliards d'euros (6,7 milliards de francs) doit remettre le groupe finlandais sur le chemin de la rentabilité.

"La Commission européenne a conclu que l'opération ne poserait aucun problème de concurrence, notamment parce qu'il n'existe que peu de chevauchements entre les activités des parties", a-t-elle indiqué mercredi.

En outre, "les liens entre les systèmes d'exploitation pour dispositifs mobiles, les applications mobiles et le logiciel de serveur de messagerie pour entreprises de Microsoft et les dispositifs mobiles intelligents de Nokia sont peu susceptibles d'entraîner l'éviction de concurrents du marché", a poursuivi la Commission.

Concurrence bien présente

L'exécutif européen estime notamment que "plusieurs concurrents puissants, tels que Samsung et Apple, continueront de concurrencer l'entité issue de la concentration".

Le créateur de Windows a accepté de payer 5,44 milliards d'euros pour acquérir la majeure partie des activités de la branche "dispositifs et services" de Nokia, qui consiste principalement en la fabrication et la vente de smartphones et de téléphones à fonctions avancées. La cession doit avoir lieu début 2014.

/ATS


Actualisé le