Calida veut conquérir l'Europe et l'Asie, dit Felix Sulzberger

Le fabricant textile lucernois Calida a vu ses résultats s'envoler au premier semestre, à la faveur de la reprise du français Lafuma. Dans une interview au quotidien "Le Temps", le directeur financier Felix Sulzberger dévoile les ambitions internationales du groupe et laisse entrevoir une décote de Lafuma.

"L’un des critères était de ne pas s’attaquer à des acquisitions trop petites: en dessous de 100 millions de francs de ventes par année, cela n’en valait pas la peine", confie M. Sulzberger au sujet du rachat de Lafuma fin décembre. "Une entreprise locale doit faire un choix stratégique. Soit nous restons un joueur local en exploitant le marché suisse, soit nous franchissons les frontières."

Felix Sulzberger assure que la France "n'est pas la cible numéro un" de Calida: "notre stratégie, c'est l'ensemble de l'Europe, avec un accent notamment en Allemagne et en Scandinavie, mais aussi, pourquoi pas, viser l'Asie", précise-t-il. Il se dit convaincu que le marché asiatique offre "de belles opportunités", par exemple en Chine et au Japon.

Mais Calida ne veut pas non plus laisser tomber la Suisse. Le groupe, qui y emploie selon M. Sulzberger 307 personnes sur 2600 au total, y réalise encore 16,5% de ses ventes, fait savoir ce dernier. Pour la seule marque Calida, "c'est plus de 40%".

Décote en question

La reprise, à hauteur de 59,6% du capital, du fabricant français de vêtements et équipements pour la montagne et le plein air a largement soutenu les performances de Calida. Son chiffre d'affaires consolidé a plus que doublé au premier semestre pour s'inscrire à 197,4 millions de francs, alors que son bénéfice net bondissait lui de 17% à 5,2 millions.

Par ailleurs, le directeur financier se prononce indirectement sur un rachat de l'intégralité de Lafuma, en laissant entrevoir une décote de la firme française. Il rappelle que dans l'Hexagone, "il faut détenir 95% de l'entreprise pour pouvoir la décoter", ce qui pousserait Calida à acquérir encore 35% de Lafuma.

Vers une vente d'Oxbow

Le directeur financier relève en outre que le rachat de Lafuma a été opéré dans le but d'acquérir le vendeur de vêtements et d'équipements d'alpinisme Millet Mountain. "Nous avons déjà été approchés pour vendre" Oxbow, bien qu'aucune décision n'ait encore été prise, confie-t-il également.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus