Electricité: Alpiq met en vente ses parts dans Swissgrid

Alpiq a mis en vente sa participation de 34,7% dans la société nationale pour l'exploitation du réseau électrique Swissgrid. Le numéro un suisse de l'électricité, en phase d'assainissement financier, utilisera le produit de cette cession pour investir dans de "nouveaux champs de croissance".

Alpiq a cédé à Swissgrid ses sociétés de réseau de très haute tension contre des actions l'année dernière, a rappelé le groupe basé à Olten (SO) lundi. Cette participation est non stratégique et purement financière, a-t-il ajouté.

Le fait qu'Alpiq se sépare de cette participation est une conséquence logique de la libéralisation du marché de l'électricité, a expliqué à l'ats Andreas Meier, porte-parole. En proie à des difficultés financières et à un fort endettement, Alpiq a décidé en août 2013 de se recentrer, notamment sur les énergies renouvelables. L'entreprise souffre toujours de la chute des prix de l'électricité.

Au premier semestre 2014, son bénéfice net est tombé à 7 millions de francs, contre 65 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a chuté de 15% à 2,1 milliards. Alpiq a, en revanche, réduit son endettement net à 1,93 milliard, au lieu de 3,45 un an plus tôt.

En accord avec les lois

Swissgrid a salué cette décision qui lui permettra "d'élargir son actionnariat". La société s'engage à prendre les mesures nécessaires pour que le changement se fasse de manière efficace et en accord avec les lois. Elle considère les investisseurs institutionnels, telles les caisses de pension, et les entreprises publiques comme de possibles futurs actionnaires.

La Commission fédérale de l'électricité (ElCom) accordera une attention particulière au respect de la loi, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Le conseil d'administration de Swissgrid devra veiller à ce que la majorité des actions soient détenues par les pouvoirs publics, selon elle.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus