Entrepôts en feu au Brésil: le cours du sucre flambe à Londres

Un énorme incendie a éclaté vendredi dans des entrepôts du principal exportateur de sucre du Brésil. Ce sinistre a fait grimper le cours du sucre tant à New York qu'à Londres. Une hausse à court terme, pronostiquent des analystes, le temps que des problèmes logistiques soient résolus.

L'incendie dans le port de Santos, le plus grand d'Amérique latine, a fait quatre blessés. Il a éclaté vendredi matin dans le système de convoyeur à bande entre les entrepôts et les quais d'embarquement du sucre de la Copersucar. Les pompiers ont maîtrisé ce sinistre dans l'après-midi.

Un porte-parole de la Copersucar a déclaré ignorer la quantité de sucre perdue. "300'000 tonnes, c'est la capacité totale des entrepôts mais ce n'est pas la quantité qui était entreposée, cela peut-être moins", a-t-il souligné.

Jack Scoville, analyste du cabinet de consultants Price Futures Group de Chicago, a estimé qu'il "devait y avoir entre 90'000 et 100'000 tonnes" stockées dans les entrepôts. "C'est plus une affaire de logistique qu'une affaire qui va changer radicalement la conjoncture mondiale", a-t-il ajouté.

Le cours du sucre s'est envolé sur les marchés. Il a atteint 20,16 cents la livre à New York, un sommet depuis le 22 octobre 2012. A Londres, le sucre était coté 529,40 dollars la tonne, cours le plus élevé depuis le 22 mars 2013.

A court terme

Pour l'analyste, la flambée du cours du sucre ne s'observera qu'à court terme "au moins jusqu'à ce que les problèmes logistiques soient résolus".

Le port de Santos représente plus de 60% des exportations de sucre du pays et Copersucar 25% de ce total. De janvier à août, Santos a brassé près de 12,8 millions de tonnes de sucre, selon un communiqué du port.

/SERVICE


Actualisé le

 

Articles les plus lus