Ex-employés d'UBS reconnus coupables d'avoir manipulé le marché

Trois ex-employés d'UBS aux Etats-Unis ont été condamnés mercredi à des peines de prison et à des amendes par un tribunal fédéral de New York. La cour les a reconnus coupables d'avoir manipulé le marché des obligations de collectivités locales.

Selon la juge Kimba Wood, les trois hommes faisaient partie "d'une culture d'entreprise corrompue" pratiquée durant des années, indique l'arrêt d'un tribunal fédéral de Manhattan (Southern District of New York). Les prévenus se seraient entendus pour truquer les transactions et en tirer profit, privant ainsi le Gouvernement américain de recettes.

Un ancien cadre d'UBS - un Belge établi en Russie - a écopé de 18 mois de prison et devra payer une amende d'un million de dollars. Deux de ses collaborateurs, deux Américains, ont été condamnés l'un à 27 mois de prison et 400'000 dollars d'amende, et l'autre à 16 mois de prison et 300'000 dollars.

UBS a déjà payé

Un jury avait déjà reconnu la culpabilité des trois hommes l'été passé. Ce n'est que mercredi que la juge a fixé les sentences. Selon des documents que l'ats a pu consulter, le ministère public avait réclamé des peines bien plus lourdes: de 11 à 19 ans de prison.

Au printemps 2011, UBS avait accepté de payer 160 millions de dollars de dommages et intérêts pour des pratiques anticoncurrentielles sur le marché des obligations d'Etats fédérés et collectivités locales aux Etats-Unis. La banque a reconnu avoir manipulé la procédure d'attribution de contrats publics de gestion de ces obligations.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus