Exportations horlogères: croissance sur six mois, baisse en juin

Les exportations horlogères poursuivent leur ralentissement. Au cours du premier semestre, les entreprises du secteur ont vendu des biens à l'étranger pour une valeur totale de 10,2 milliards de francs, en légère hausse de 0,8% sur un an. En juin, elles accusent cependant un nouveau recul.

Les exportations horlogères ont rapporté le mois dernier 1,9 milliard de francs, soit un repli de 3,1% sur un an. Ce résultat est proche de celui de mai malgré un effet de base nettement plus défavorable, a indiqué jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH). La baisse s'explique partiellement par un jour ouvrable de moins.

Au total, sur les six premiers mois de l'année, 13 millions de montres-bracelets ont été écoulées hors des frontières helvétiques, soit 7,4% de moins qu'au premier semestre 2012. En juin, le nombre de pièces vendues s'est monté à 2,3 millions, en recul de 7,9% sur un an.

Les montres en or ont moins la cote

La baisse des exportations de montres en or, de plus de 12% tant en nombre qu'en valeur, a largement contribué à l'évolution négative du mois de juin. Les garde-temps en acier et bimétalliques ont en revanche réalisé une croissance significative.

La plupart des principaux marchés se sont inscrits en baisse en juin. Après six mois de baisse, la Chine a profité d'un effet de base favorable, gagnant 10,6%. Premier débouché, Hong Kong est en recul, tout comme le numéro deux, les Etats-Unis. L'Europe dans son ensemble a connu sa première baisse (-0,8%) en deux ans.

Sur le semestre, les Etats-Unis gagnent toutefois 1,1%, alors que Hong Kong et la Chine reculent, de respectivement 11,1 et 18,7%. L'Europe progresse de 10,4%.

Les étrangers ont eu un intérêt moins marqué pour les montres trop bon marché ou chères. Les pièces valant entre 200 et 500 francs sont les seules à avoir enregistré une croissance (+20%).

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus