Facebook: la publicité mobile continue de soutenir la croissance

Le réseau social en ligne Facebook a encore enregistré une forte croissance au troisième trimestre. Son bénéfice net a grimpé de 90% et son chiffre d'affaires de 59%.

Le groupe profite toujours de ses bonnes performances dans la publicité mobile, qui représentait 66% de ses recettes publicitaires au troisième trimestre, contre 62% au deuxième et 49% il y a un an. Facebook a précisé que le prix moyen par publicité avait augmenté de 274% au troisième trimestre, par rapport à la même période en 2013.

Le réseau continue parallèlement d'augmenter son nombre d'utilisateurs: ils étaient 1,35 milliard fin septembre, contre 1,32 milliard trois mois auparavant. Parmi eux, 864 millions se connectent chaque jour.

La part des utilisateurs quotidiens, un indicateur très suivi par les investisseurs car censé refléter l'intérêt suscité par le réseau, a également continué à monter, à 64% contre 62,8% le trimestre précédent.

Le bénéfice net a atteint 802 millions de dollars sur le trimestre, contre 425 millions un an auparavant. Le chiffre d'affaires est également un peu meilleur que prévu, à 3,20 milliards de dollars contre un consensus à 3,12 milliards. Les recettes publicitaires ont représenté l'essentiel des revenus du groupe (+64% à 2,96 milliards de dollars).

Perte pour WhatsApp

Facebook anticipe pour le quatrième trimestre des ventes en hausse de 40% à 47% par rapport au trimestre comparable de 2013, ce qui est bien moins que les 59% de croissance au troisième trimestre. L'action Facebook, en hausse de 47% depuis le début de l'année, perdait plus de 10% à 72,65 dollars en après-Bourse.

Facebook a également, et pour la première fois, révélé la performance financière de WhatsApp, une application de messagerie mobile achetée dans le courant du mois pour 22 milliards de dollars. WhatsApp a perdu 232,5 millions de dollars au premier semestre 2014, contre une perte de 58,8 millions sur la période comparable de 2013.

WhatsApp n'incorpore pas de publicités. Le directeur de Facebook Mark Zuckerberg a fait savoir qu'il n'était pas pressé de "monétiser" ce service.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes