Fonds souverain: chaque Norvégien est désormais quasi millionnaire

Chaque Norvégien est virtuellement devenu quasi millionnaire grâce à l'énorme fonds souverain du pays nordique. S'il a considérablement grossi en 2013, ce fonds pourrait néanmoins se détourner des énergies fossiles ayant fait sa richesse.

Alimenté par les revenus pétroliers de l'État et investi hors de Norvège pour éviter une surchauffe de l'économie, le fonds de pension public norvégien a dégagé l'an dernier un rendement de 15,9%, deuxième meilleure performance de ses deux décennies d'existence, a annoncé la Banque de Norvège chargée de sa gestion.

Sa valeur a atteint 5,038 milliards de couronnes (740 milliards de francs) à la fin de l'année, faisant de chacun des 5,1 millions d'habitants du pays nordique un quasi millionnaire dans la devise nationale. Selon SWF Institute, c'est le plus gros fonds souverain au monde, devant celui des Emirats arabes unis.

Du moins sur le papier. Car cette manne est sanctuarisée, malgré son appellation trompeuse de "fonds de pension", et destinée à financer l'Etat-providence quand viendront les jours difficiles, qui semblent encore lointains.

Au capital de 8213 sociétés

Le directeur du fonds Yngve Slyngstad a qualifié 2013 de "bonne année", essentiellement grâce aux placements en actions qui représentent 61,7% du portefeuille et ont affiché un rendement de 26,3%.

Présent au capital de 8213 entreprises dans le monde, il détient l'équivalent de 1,3% de la capitalisation boursière mondiale, proportion qui grimpe à 2,5% en Europe.

Nouvelle structure

Le fonds pourrait changer de structure à l'avenir. La coalition minoritaire de droite au pouvoir a conclu un accord avec deux petits partis alliés de centre-droit qui prévoit un groupe d'experts indépendants chargés d'examiner un éventuel désengagement du pétrole, gaz naturel et charbon.

Attendues l'an prochain, ses conclusions pourraient radicalement changer le portefeuille du fonds: 8,4% de ses investissements en actions sont actuellement placés dans des producteurs de pétrole et de gaz.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus