François Hollande exhorte Pékin à rééquilibrer son commerce

François Hollande a exhorté jeudi les autorités chinoises à rééquilibrer "par le haut" les échanges entre la France et la Chine. Le président français juge "pas acceptable" un déficit commercial de plus de 26 milliards d'euros au détriment de la France.Accueilli avec faste par le président Xi Jinping pour sa première visite en Chine, le président français est entré dans le vif du sujet dès la fin de la cérémonie d'accueil et ses 21 coups de canon."Il y a un déséquilibre sur le plan du commerce extérieur et il nous appartient de le corriger", a-t-il dit à son homologue chinois.Plus tôt dans la journée, le président français avait, en marge d'une visite d'une PME française installée à Pékin, déclaré souhaiter convaincre les autorités chinoises d'ouvrir davantage leur marché aux entreprises françaises.Résultats "par le haut""Il y a 26 milliards (d'euros) de déficit commercial et ceci depuis plusieurs années, ce n'est pas acceptable", a-t-il dit. François Hollande a expliqué que son pari consistait à miser sur une hausse significative des exportations françaises plutôt que de réclamer une baisse des importations chinoises.Pour lui, "c'est par le haut, dans la technologie et le développement des entreprises, la compétitivité mais aussi par l'innovation et la qualité du travail que nous pouvons atteindre les résultats que nous avons promis aux Francais".Promis par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault pour 2017, le retour à une balance commerciale équilibrée (hors énergie) ne se fera pas sans un effort considérable sur la Chine qui, avec un solde de 26,5 milliards d'euros en 2012, pèse environ 40% du déficit commercial français.Le "rêve français"Xi Jinping, faisant référence au "rêve français" défendu par François Hollande durant la campagne présidentielle, a semblé être réceptif aux requêtes françaises."Vous avez dit vouloir réenchanter le rêve français, et vous travaillez activement pour promouvoir la croissance (...) notre rêve commun consiste au fond à assurer une meilleure vie à nos deux peuples et à nos générations futures", a répondu le président chinois à François Hollande. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus