Fribourg: Ilford Imaging obtient un nouveau sursis

L'entreprise fribourgeoise Ilford Imaging, au bord de la faillite, obtient un sursis supplémentaire. Le rendez-vous avec le juge, initialement prévu lundi, a été repoussé au 16 septembre. Les nouveaux propriétaires de la société devront convaincre le juge de la viabilité de leur projet.

Le report a été demandé par les avocats de la société fribourgeoise spécialisée dans les technologies de l'image, a indiqué le président du Tribunal civil de la Sarine, François-Xavier Audergon. La semaine passée, Paul Willems et Jean Marc Métrailler, respectivement directeur général et chef des finances d'Ilford, ont annoncé la reprise de la société en situation d'insolvabilité.

Leur projet comprend une cession partielle du parc immobilier dans le but de générer des liquidités. Des investisseurs potentiels sont également recherchés pour pérenniser le site. L'objectif consiste à éviter un dépôt de bilan.

Institutions intéressées

Selon "La Liberté", plusieurs institutions, dont la Caisse de prévoyance du personnel de l'Etat de Fribourg (CPPEF), ont manifesté leur intérêt pour les terrains d'Ilford.

"Nous étudions le dossier", a confirmé vendredi à l'ats Xavier Guanter, responsable de la gestion immobilière de la CPPEF. Il existe toutefois encore de nombreuses inconnues, relève-t-il. Le sujet sera abordé lors de la prochaine réunion du comité de la CPPEF le 29 août.

Ilford Imaging a annoncé mercredi le versement des salaires de juillet aux 220 employés. La firme sise à Marly (FR) avait indiqué début juillet faire face à de graves problèmes de liquidités, après avoir été lâchée par son propriétaire britannique Paradigm Global Partners.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus