GM rappelle 3,36 millions de véhicules pour un défaut technique

General Motors va rappeler exactement 3,36 millions de véhicules supplémentaires dans le monde, pour le même problème de commutateur d'allumage qui a déjà causé de précédents rappels, a annoncé le constructeur automobile américain dans un communiqué. Les voitures concernées se trouvent principalement aux Etats-Unis.

Depuis le début de l'année, General Motors a ainsi rappelé environ vingt millions de véhicules, un record dans le secteur.

Les différents rappels de véhicules sur le trimestre en cours vont lui coûter au total 700 millions de dollars (630 millions de francs), a précisé le groupe automobile, qui va inscrire une charge équivalente dans ses comptes du deuxième trimestre.

Les modèles concernés ont été produits entre 2000 et 2014, a expliqué GM. Parmi eux, on trouve des Buick Lacrosse (2005-2009) Lucerne (2006-2011), Regall LS & GS (2004-2005), des Chevrolet Impala (2006-2014), des Cadillac Deville (2000-2005) et DTS (2004-2011) et la Chevrolet Monte Carlo (2006-2008).

La majorité de ces véhicules défectueux circulaient aux Etats-Unis (3,16 millions). Le reste était au Canada et au Mexique. De tous ces véhicules, seule la Chevrolet Impala est encore en production, a ajouté GM. Le constructeur américain a recensé pour l'instant huit accidents ayant fait six blessés associés au dernier rappel.

Déjà 13 décès

GM explique avoir détecté le défaut lors d'une revue de la plupart de ses modèles équipés d'un commutateur d'allumage identique à celui dont disposent les 2,6 millions de Chevrolet Cobalt, Saturn Ion et Sky, Pontiac 5 et Solstice, produites entre 2003 et 2011, et rappelées en février, dix ans après la découverte du problème.

Ce défaut est associé à 54 accidents et à au moins 13 décès, selon un nouveau décompte du constructeur.

Dans le cadre de ce nouveau rappel, GM indique que la clef de contact qui active le commutateur d'allumage peut glisser accidentellement de la position "marche" à "arrêt", ce qui peut avoir des conséquences sur la direction assistée et dans certains cas conduire les airbags à ne pas se déployer.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus