Genève: des ouvriers payés 10,50 euros de l'heure sur un chantier

Quatre ouvriers français employés par une entreprise française sur un chantier à Genève étaient payés 10,50 euros de l'heure. Il s'agit d'un nouveau cas "scandaleux de dumping social et salarial", a dénoncé lundi le syndicat Unia.Cette affaire de sous-enchère salariale a été révélée par "20 Minutes". Le chantier en question est sous la responsabilité des Services industriels de Genève (SIG). Ces derniers avaient mandaté une entreprise suisse pour effectuer les travaux. Celle-ci a alors fait appel à un sous-traitant français, a expliqué Unia. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes