Glencore Xstrata arrête l'extraction de fer sur un site australien

Glencore Xstrata va stopper l'extraction de minerai de fer sur un de ses sites en Australie à compter du mois prochain. L'entreprise spécialisée dans la production et le négoce de matières premières rencontrerait des conditions de marché défavorables.

Des coûts de production en hausse justifieraient également cette décision. "Le modèle d'affaire, selon lequel la production de magnétite constituait un facteur positif pour l'exploitation de la mine n'est plus valable dans les conditions actuelles du marché", a expliqué une porte-parole de la mine mardi à l'agence Reuters.

La mine de cuivre "Ernest Henry", dans le nord-est australien, présentait jusqu'alors une production secondaire d'un million de tonnes de concentré ferreux, destinée au marché asiatique.

Selon Glencore Xstrata, la baisse du chiffre d'affaires ainsi que la hausse des coûts de production et de logistique ont plombé les marges. Fin juin, le géant zougois a déjà annoncé la suppression de 450 emplois dans des mines australiennes de charbon, soit environ 150 postes dans la mine d'Oaky Creek et approximativement 300 postes dans la mine de Newlands.

Les deux sites sont issus des opérations d'Xstrata, le groupe minier zougois avec lequel Glencore International a fusionné début mai.

Lors d'une conférence d'analystes qui s'était tenue immédiatement après la finalisation de l'opération, le directeur général de la nouvelle entité, Ivan Glasenberg, avait promis de revoir un à un les actifs et projets du groupe, pour étudier soigneusement si ceux-ci devaient être conservés ou vendus.

Avec la fusion, Glencore Xstrata vise au moins 500 millions de dollars d'économies.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes