Icap: 87 millions de dollars d'amende, trois courtiers inculpés

Le courtier interbancaire britannique Icap s'est vu infliger 87 millions de dollars (79,3 millions de francs) d'amende, tandis que trois de ses courtiers ont été inculpés par la justice américaine pour leur implication dans la manipulation du taux Libor.

Icap a indiqué mercredi dans un communiqué être parvenu à des accords avec l'autorité britannique FCA et l'autorité américaine CFTC "relatifs à l'implication de certains courtiers dans la tentative de manipulation du Libor libellé en yens par les courtiers de banques entre octobre 2006 et janvier 2011".

Dans le détail, Icap va verser 14 millions de livres sterling à la FCA et 65 millions de dollars à la CFTC.

Le Département américain de la justice (DoJ) a annoncé parallèlement avoir inculpé trois courtiers d'Icap dans le cadre de son enquête sur la manipulation du Libor.

Quatrième acteur mis à l'amende

"Nous regrettons profondément et condamnons avec force les actions inexcusables des courtiers qui ont cherché à assister certains courtiers de banques dans leurs efforts visant à manipuler le Libor en yens", a déclaré Michael Spencer, le directeur général d'Icap.

Icap est le quatrième groupe à écoper d'une amende dans l'affaire du Libor. Environ 2,5 milliards de dollars d'amende ont déjà été infligés par les régulateurs britannique et américain à trois banques: UBS, Royal Bank of Scotland et Barclays.

Taux central dans le monde de la finance, le Libor, qui est fixé sur la base de taux communiqués à Londres par un panel de banques internationales, a une incidence sur des milliards de dollars de produits financiers ainsi que sur les taux d'intérêt des prêts aux ménages et aux entreprises.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes