L'horlogerie a exporté pour 21,8 milliards de francs en 2013

L'horlogerie suisse a connu une année faste en 2013. Les exportations du secteur ont battu un nouveau record pour atteindre 21,83 milliards de francs, une valeur en hausse de 1,9% par rapport à 2012. L'exercice 2014 est attendu en croissance aussi, plus soutenue même.

La branche signe là son troisième record annuel d'exportations consécutif, la référence antérieure se situant à 21,43 milliards en 2012. Dans un commentaire publié jeudi, la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) fait état d'une "bonne année 2013 dans son ensemble", des entreprises se portant évidemment mieux que d'autres.

L'exercice 2013 a constitué une année de consolidation à haut niveau, relève encore la FH. Les taux de croissance tendent en effet à ralentir, après les +11% inscrits sur douze mois en 2012. Reste que le deuxième semestre s'est révélé bien plus vigoureux que le premier, avec respectivement +3% et +0,7%.

La Chine se ressaisit

La Chine, montrée du doigt depuis plusieurs mois parce qu'à la peine, s'est reprise au cours du seul mois de décembre, avec une progression notable de 18,8% à 142,7 millions de francs. Sur l'entier de l'exercice écoulé toutefois, l'empire du Milieu affiche toujours une contraction, de 12,5% à 1,45 milliard.

Le premier débouché de longue date, Hong Kong, a en revanche connu un dernier mois de 2013 en retrait (-1,8% sur un an) à 349,6 millions de francs. Pour la totalité de l'année, l'ancienne colonie britannique présente une baisse de 5,6% à 4,13 milliards.

Occupant la deuxième marche du podium, entre Hong Kong et la Chine, les Etats-Unis confirment l'affirmation de la reprise économique en cours dans le pays. Les exportations y ont augmenté de 2,4% l'an passé à 2,24 milliards, et de 1,9% à 172,7 millions pour le seul mois de décembre.

L'Europe en soutien

Avec un Extrême-Orient moins flamboyant, l'Europe a joué un rôle de soutien pour la branche, malgré les balbutiements conjoncturels de la zone euro. Parmi les traditionnels grands marchés, seule la France fait grise mine, le sixième débouché à l'exportation affichant un recul de 9,6% sur l'année 2013 à 1,19 milliard de francs.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus