L'horlogerie exige un taux de "Swissness" de 60% au minimum

Le secteur horloger helvétique monte aux barricades pour défendre sa réputation de qualité et d'authenticité. La Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) veut que pour mériter le label "Swiss Made", les montres présentent un taux minimum de 60% de "Swissness", soit de valeur suisse.La législation horlogère actuelle, qui remonte à 1971, ne fixe pas de seuil minimum de plus-value suisse, a rappelé jeudi en conférence de presse à Berne Jean-Daniel Pasche, président de la FH. Une carence qui profite à des fabricants étrangers, chinois surtout, mais pas seulement, et leur permet de vendre des montres "suisses" où la part de valeur helvétique atteint à peine 20%. /SERVICE


Actualisé le