L'indicateur UBS de la consommation se redresse en février

L'indicateur UBS de la consommation s'est légèrement redressé en février après un début d'année morose. Une augmentation du tourisme national suisse et la hausse du nombre d'immatriculations de voitures neuves sont le signe d'une meilleure consommation privée, relève la banque.

L'indicateur a ainsi progressé de 1,49 à 1,57 point, a indiqué mercredi UBS. La valeur pour janvier a été rehaussée de 0,05 à 1,49 point.

En décembre et janvier, le nombre de nuitées hôtelières des touristes suisses a augmenté de 1,2% par rapport à la même période de l'année précédente. Cela confirme la tendance selon laquelle les Suisses ont envie de prendre leurs vacances dans leur pays, souligne UBS.

L'an dernier, les Suisses ont ainsi passé 15,9 millions de nuitées dans un hôtel du pays, soit une augmentation de 1,3% sur un an. Ce chiffre n'avait plus été atteint depuis 1991.

Moins de touristes européens

En 2013, le nombre de nuitées a progressé de 2,5%. Les voyageurs asiatiques sont de plus en plus nombreux à visiter la Suisse et représentent quelque 40% de la hausse des nuitées enregistrées l'an dernier. A l'inverse, les touristes européens, affectés par la crise, sont moins enclins à visiter la Suisse.

Après un faible début pour les concessionnaires automobiles, les ventes se sont légèrement améliorées au mois de février. Corrigées des effets saisonniers, les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 3% sur un mois.

Le nombre de véhicules mis en circulation depuis le début de l'année reste toutefois inférieur de 2% à celui des deux premiers mois de 2013.

Indicateur volatil

Pour mémoire, l'indicateur UBS de la consommation est resté volatil ces derniers mois. Il a ainsi nettement reculé en octobre, progressé en novembre et en décembre. Il a ensuite fortement baissé en janvier.

L'indicateur se base sur cinq éléments: ventes de voitures neuves, évolution des affaires du commerce de détail, nombre de nuitées hôtelières de touristes suisses et indice du climat de consommation. Il intègre en outre le chiffre d'affaires réalisé avec des cartes de crédit dans les points de vente suisses par le biais d'UBS.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus