L'initiative Weber menacerait jusqu'à 14 000 emplois d'ici 2015

La mise en oeuvre de l'initiative sur les résidences secondaires pourrait coûter de 6000 à 14'000 emplois dans l'arc alpin d'ici à 2015. Mais la demande touristique devrait augmenter à long terme et l'industrie touristique traditionnelle pourrait même faire partie des gagnants.Ces conclusions viennent de deux études d'impact mandatées par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), soucieux des conséquences de l'initiative de Franz Weber sur le tourisme. Publiés jeudi, les travaux de BAKBASEL et de BHP Hanser und Partner reposent sur plusieurs scénarios et illustrent l'importance que prendra la législation d'application. /SERVICE


Actualisé le