La BCE ne modifie pas ses taux directeurs

Sans surprise, la Banque centrale européenne (BCE) a maintenu son principal taux directeur à 0,05%. Le taux stagne, depuis septembre, à son plus bas niveau historique, a annoncé jeudi un porte-parole.

L'institution monétaire de Francfort n'a pas non plus touché à son taux de prêt marginal, abaissé à 0,3% en septembre. Elle n'a pas non plus modifié son taux de dépôt marginal, qui stagne en négatif depuis juin et pour la première fois de son histoire à -0,20%.

Les analystes n'attendaient aucune action de la BCE sur ses taux. Ces derniers ne peuvent, de toute façon, guère s'abaisser encore plus.

Inflation en baisse

Toute hausse est, par ailleurs, exclue pour un bon moment. La banque centrale a tenté - en vain jusqu'à présent - de faire redécoller l'inflation. Les prix à la consommation ont ralenti à 0,3%, en novembre, après 0,4% en octobre. Et ils se situent très loin de l'objectif de la BCE d'un peu moins de 2%.

Bonne nouvelle pour les consommateurs, le ralentissement de la hausse des prix suscite la crainte des banquiers centraux d'un décrochage des anticipations d'inflation parmi les acteurs économiques. En quel cas, un scénario de déflation est à prévoir.

La spirale autoentretenue de la baisse des prix et des salaires incite les ménages à reporter leurs achats et investissements. Il en va de même pour les entreprises, ce qui péjore la situation économique.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes