La Bourse de New York maintenue à flot par les fusions-acquisitions

La Bourse de New York a fini sur une note positive mardi. Elle a continué sur la lancée de sa meilleure semaine depuis le 1er janvier grâce à une actualité riche sur le front des fusions-acquisitions, qui a compensé l'impact d'indicateurs économiques inférieurs aux attentes.

Après un week-end de trois jours pour cause de "Presidents Day" (Jour des présidents) l'indice large Standard & Poor's 500, principale référence des investisseurs institutionnels, a terminé sur une hausse de 2,13 points (+0,12%) à 1840,76 points.

Le Dow Jones a toutefois perdu 23,99 points, soit 0,15%, à 16'130,40, plombé par Coca-Cola après ses résultats trimestriels. Quant au Nasdaq Composite, il a progressé de 28,76 points (+0,68%) à 4272,78. Plus forte baisse du Dow, Coca-Cola a abandonné 3,75%, son chiffre d'affaires ayant déçu les analystes au quatrième trimestre.

Les indicateurs économiques du jour sont eux aussi ressortis inférieurs aux attentes. Le sentiment des promoteurs immobiliers mesuré par l'indice NAHB a subi en février la plus forte baisse mensuelle de son histoire (de 10 points, à 46), plombé par des conditions climatiques exceptionnellement froides et par les inquiétudes sur le coût du travail et celui du foncier.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes