La Bourse suisse clôture dans le rouge

La Bourse suisse a débuté la semaine en baisse. Le Swiss Market Index (SMI) de ses 20 valeurs vedettes a perdu 1,03% lundi, à 8107,02 points. Le Swiss Leader Index (SLI/30 titres dont ceux du SMI) a lui cédé 1,43%, à 1236,22 points et l'indice élargi Swiss Performance Index (SPI) 1,06%, à 7747,48 points.

Ce repli résulte de la publication des statistiques américaines du jour: l'activité manufacturière a nettement fléchi en janvier, à 51,3 points (contre 56,5 points en décembre). Une baisse qui est due à un hiver inhabituellement froid aux Etats-Unis, selon les experts.

La place de la lanterne rouge revient à Julius Bär (-5,9%). La banque privée zurichoise a publié ses chiffres 2013. Le bénéfice de groupe ajusté, la masse sous gestion et l'afflux d'argent frais n'ont pas comblé les attentes des analystes.

Après Julius Bär, ce sera au tour d'UBS (-3%) de publier ses chiffres mardi, suivie jeudi par Credit Suisse (-2,3%). Les analystes attendent des résultats ordinaires pour les deux grandes banques. Les multiples affaires juridiques suscitent toutefois de grosses incertitudes.

Parmi les perdants du jour, les cycliques ABB (-2,3%) et Adecco (-2,1%), ainsi que la volatile Transocean (-3,5%). Cette dernière navigue dans le rouge depuis novembre dernier.

Les poids lourds défensifs Novartis, Roche et Nestlé ont empêché le SMI de reculer plus nettement. Nestlé (-0,2%) a annoncé la vente des marques PowerBar et Musashi à l'américain Post Holdings, pour un montant non dévoilé. Le géant alimentaire vaudois poursuit ainsi l'assainissement de son portefeuille de marques.

Novartis (-0,5%) et Roche (-0,4%) ont aussi fait mieux que le marché d'ensemble. Selon la presse dominicale, Novartis prévoit de délocaliser des milliers d'emplois en Inde pour réduire les coûts.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes