La Bourse suisse clôture sa séance en baisse de 0,39%

La Bourse suisse a changé plusieurs fois de direction mardi, pour finir dans le rouge. L'évolution de la situation en Ukraine continue de plomber les marchés des actions et incite les investisseurs à la plus grande prudence.

Le Swiss Market Index (SMI), l'indice des valeurs vedettes, a terminé en recul de 0,39% à 8280,53 points. Le SLI a cédé 0,50% à 1265,43 points et le SPI 0,29% à 8101,86 points. Sur les 30 blue chips, 19 ont reculé et onze progressé.

Roche (-0,4%) a fini dans le rouge. Le chiffre d'affaires trimestriel a légèrement reculé, en raison des effets des cours de change, a expliqué le groupe bâlois. Les analystes parlent d'une évolution des ventes appréciable.

Les données ont dépassé les attentes de consensus, surtout grâce à des ventes de Tamiflu meilleures que prévu. Entre-temps, les gains du titre tendaient à s'effriter un peu.

Les deux autres poids lourds, Novartis (-0,3%) et Nestlé (-0,2%) ont longtemps soutenu le marché, mais n'ont pas échappé à la tendance négative sur la fin.

Les chiffres trimestriels de Nestlé ont montré une augmentation de la croissance organique, une donnée importante pour le géant de Vevey (VD), qui a dépassé les attentes du marché. Le groupe a aussi confirmé ses prévisions pour 2014. Après des pertes initiales, l'action a clairement viré au vert.

Après son avance initiale, l'action Sika a fléchi et terminé sur un gain de 0,2%. Le groupe a augmenté nettement son chiffre d'affaires trimestriel, dépassant un peu les attentes des analystes. Les autres gagnants sont Transocean (+2,6%) et le bon de participation Schindler (+1,2%).

En raison de la situation en Ukraine, la plupart des titres ont fini dans le rouge. Les plus gros perdants du jour sont Clariant (-2,4%), Lonza (-2,0%) ou Dufry (-1,5%), ainsi que les financières Bâloise (-1,5%), Swiss Life (-1,4%), Julius Baer (-1,3%) et UBS (-0,8%).

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes