La Bourse suisse en baisse, inquiétude sur la Fed

La Bourse suisse a terminé sur une note légèrement négative mercredi. Le Swiss Market Index (SMI) des valeurs vedettes a dans un premier temps réussi à franchir comme la veille la barre des 8000 points, avant de repasser en-dessous en matinée déjà.

L'ambiance sur les places boursières a notamment été plombée par les craintes de voir la Réserve fédérale américaine (Fed) resserrer plus vite que prévu sa politique monétaire. Par ailleurs, des commentaires de la Banque d'Angleterre (BoE) ont été plutôt mal accueillis.

En Suisse, la saison des résultats a repris avec notamment les chiffres semestriels positifs de Swisscom. Le SMI a terminé en recul de 0,26% à 7976,28 points. Le SPI, plus large, a également cédé 0,26% à 7543,19 points, tandis que le SLI a perdu 0,31% à 1219,13 points. Sur les 30 blue chips, 18 ont reculé et douze avancé.

Swisscom en tête

Le gagnant du jour est Swisscom, dont l'action a progressé de 3,0%. Le géant bleu a en grande partie comblé les attentes des analystes. Ceux-ci ont notamment salué le succès de l'offre "Infinity", malgré un fléchissement des bénéfices.

Les deux poids lourds pharma Roche et Novartis ont soutenu l'indice avec des gains respectifs de 0,4% et 0,2%. Actelion a progressé de 0,2%. Selon des courtiers, le titre offre de nouvelles perspectives après l'annonce du projet de reprise de Ceptaris. Si l'opération aboutit, cela augmentera sensiblement les perspectives pour le cours.

Chiffres de Nestlé attendus

Nestlé, qui publie ses chiffres semestriels jeudi, a reculé de 0,5%. Ces précédents trimestres, le géant vaudois a plutôt déçu les observateurs avec son taux de croissance organique, surtout en raison de la faiblesse des évolutions en Asie et du fléchissement de la croissance de Nespresso.

Les investisseurs attendent aussi de voir si Nestlé confirmera ses prévisions de croissance.

A la veille des chiffres également, Adecco (-1,2%) et Swiss Re (-0,9%) ont cédé du terrain. Mardi, Swiss Re avait souffert des décevants chiffres de Munich Re. Les bons chiffres de Hannover Re publiés mercredi ne viennent pas à son secours.

Bancaires et luxe à la traîne

Aux bancaires, Credit Suisse et UBS ont chacun reculé de 0,4%. Julius Baer (-1,6%) fait partie des plus gros perdants du jour, qui avait nettement avancé en début de semaine. Les valeurs du luxe Richemont (-1,6%) et Swatch (-1,5%) ont aussi nettement reculé.

Sur le marché élargi, LEM a gagné 1,7% après ses chiffres trimestriels, en recul sur un an, mais en progression sur un trimestre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus