La Bourse suisse termine la séance de lundi dans le rouge

La Bourse suisse a démarré la semaine sur une note mitigée. L'indice Swiss Market Index (SMI), regroupant ses valeurs vedettes, a terminé la journée de lundi en baisse de 0,14% à 8520,48 points.

Le Swiss Leader Index (SLI) a lâché 0,26% à 1259,07 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,17% à 8390,79 points. Sur les trente principales cotations, vingt ont perdu du terrain, neuf en ont gagné et Schindler s'est retrouvé au point de départ.

Le soulagement consécutif à la publication des résultats des tests de résistance des banques européennes a rapidement laissé la place à de nouveaux doutes sur l'état de la première économie du Vieux Continent. L'ambiance des consommateurs allemands s'est dégradée en octobre, pour le sixième mois d'affilée. Les principaux indices sont subséquemment repartis à la baisse.

Les places financières attendent désormais les prochaines déclarations de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi soir, au terme de deux jours de réunion.

Credit Suisse (-1,1%) et UBS (-1,0%) ont connu une séance mouvementée. Après avoir caracolé en tête dans les premiers échanges, les titres des deux mastodontes bancaires suisses se sont retrouvés en première ligne au moment du retournement de tendance. Le numéro un de la banque en Suisse publie mardi ses résultats trimestriels. Julius Bär (-0,1%) a passé une journée plus tranquille.

Une fois franchi l'écueil des tests européens, les banques font désormais à nouveau l'objet de spéculations quant aux montants des éventuelles amendes qu'elles se verront infliger dans le cadre du scandale des manipulations sur les marchés des changes.

Les cycliques Transocean (-3,9%), Adecco (-0,8%), ABB (-0,7%), Clariant (-0,6%), Holcim (-0,5%) ou encore Sika (-0,6%) sont venus grossir les rangs des perdants. Clariant et Sika livreront jeudi leurs copies trimestrielles.

Lonza (+1,0%), qui présentera ses résultats au 3e trimestre 2014 vendredi, a affiché les meilleurs gains. Des observateurs optimistes tablent sur un relèvement des ambitions de la direction.

Parmi les poids lourds, Nestlé s'étoffe de 0,6%. Novartis a perdu 0,1% à la veille de sa présentation trimestrielle, alors que Roche a reculé de 0,5%.

/ATS


Actualisé le