La coentreprise Orell Füssli-Thalia coûtera de 40 à 50 postes

Le réunion des librairies d'Orell Füssli et de son concurrent allemand Thalia ne sera pas sans conséquence sur l'emploi. L'opération entraînera probablement à terme la suppression de 40 à 50 emplois, a indiqué jeudi le patron d'Orell Füssli Michel Kunz en conférence téléphonique.Il y a des synergies dans la logistique, le marketing et l'informatique, a-t-il ajouté ajout sans donner d'ordres de grandeur. La logistique et les achats seront regroupés. Thalia compte 650 employés en Suisse, alors que les effectifs d'Orell Füssli dans la librairie s'élèvent à 400 personnes. /SERVICE


Actualisé le