La débâcle de l'entrée en bourse de Facebook irrite

Les plaintes en nom collectif d'actionnaires mécontents se multipliaient cinq jours après l'entrée en bourse ratée de Facebook. Elles visent à la fois le réseau social, ses banques et la plateforme boursière Nasdaq, même si l'action, elle, rebondissait enfin.Mardi, des informations de presse affirmaient que les trois principales banques ayant piloté l'opération avaient abaissé leurs prévisions de résultats pour Facebook quelques jours avant l'entrée en bourse en ne prévenant que certains gros actionnaires. /SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes