La place financière genevoise voit l'avenir avec appréhension

La place financière genevoise s'attend à traverser des années difficiles. La majorité des banques tablent sur une baisse de leur bénéfice en 2011. "Nous allons devoir économiser", a averti mercredi Bernard Droux, président de Genève Place Financière.Comme l'industrie d'exportation, les établissements financiers souffrent du franc fort. A ce facteur incontrôlable s'ajoutent des marchés boursiers à la peine et le problème de l'endettement de la plupart des pays développés. Le secteur financier n'est dans ce contexte pas à l'abri de nouvelles secousses. /SERVICE


Actualisé le