La réindustrialisation américaine, une opportunité pour la Suisse

La reprise de l'activité industrielle aux Etats-Unis offre aux sociétés suisses de nouvelles opportunités de croissance. D'ici à 2017, les exportations helvétiques outre-Atlantique pourraient augmenter de 27% à 3 milliards d'euros (3,62 milliards de francs).

C'est ce que révèle une étude de Bain & Company, cabinet de conseil en stratégie et management. "L'Amérique devient une locomotive pour la Suisse, dans un environnement économique global actuellement à la peine", relève l'un des coauteurs de l'étude, Michael Füllemann.

La hausse de la demande atteindra l'économie suisse en plusieurs vagues. Premiers bénéficiaires: les entreprises actives dans les machines, l'industrie métallurgique et électrique, ainsi que les secteurs de l'automatisation, de la robotique, de la manutention, des machines textiles, et de la construction.

Dans un second temps, les exportateurs pourront espérer une hausse des commandes d'outils et machines en plastique, ainsi que de produits chimiques. Pour en tirer profit, les entreprises devront fournir des efforts dans la répartition du capital, ainsi qu'au niveau de l'organisation, de la distribution et de la gestion.

Concurrence mondiale en changement

Parmi les facteurs clés ayant contribué à la résurgence de l'industrie américaine figurent de faibles coûts énergétiques, de bas salaires, une population croissante, des infrastructures modernes et une gamme complète d'expertise informatique.

Le développement d'une industrie concurrentielle aux Etats-Unis est défini par les auteurs de l'étude comme un "changement de paradigme au niveau de la concurrence mondiale". Le transfert unilatéral de la capacité de production dans les pays émergents et à faibles revenus donne lieu à une concurrence globalisée.

Selon l'étude, l'investissement direct aux Etats-Unis devrait augmenter de 50% d'ici à 2017. Les investissements directs suisses devraient diminuer de 5%. La France et l'Italie devraient même s'attendre à de plus fortes baisses.

/ATS


Actualisé le