Le National serre à son tour la vis face aux grandes banques

Le tour de vis à l'encontre des grandes banques visant à éviter qu'elles entraînent toute l'économie en cas de faillite a franchi un nouveau cap. Après le Conseil des Etats, le National a adopté lundi le projet "too big to fail" par 121 voix contre 42, tout en apportant quelques modifications.La récente affaire qui secoue l'UBS n'a pas modifié pour l'instant la donne. Rebondissant sur l'affaire du trader qui a fait perdre à lui seul 2,3 milliards de dollars à sa banque, la gauche aurait souhaité profiter de cette révision de la loi sur les banques pour interdire les activités de banque d'investissement. /SERVICE


Actualisé le