Le PIB a progressé de 0,5% au troisième trimestre en Suisse

L'économie suisse continue de résister à la morosité conjoncturelle mondiale, même si la consommation des ménages s'est ralentie. Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,5% au troisième trimestre 2013, en comparaison aux trois mois précédents. En rythme annuel, la croissance s'est établie à 1,9%.

Cette évolution est conforme, voire légèrement supérieure, aux attentes des analystes. Les experts interrogés par l'agence financière AWP prévoyaient une progression comprise entre 0,3% et 0,7%. La plupart d'entre eux avançaient un chiffre de 0,3 ou 0,4%.

En rythme annuel également, la croissance correspond aux prévisions des experts, qui s'attendaient à une croissance comprise entre 1,7 et 2,1%.

Ralentissement de la consommation

Selon l'optique des dépenses, c'est essentiellement la contribution des exportations de biens sans les objets de valeur (+3,7%) qui explique la croissance du PIB, a indiqué le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Au troisième trimestre, la progression de la consommation des ménages a ralenti (+0,2%, contre+0,6% aux premier et deuxième trimestres).

Les dépenses de consommation de l'Etat et des assurances sociales ont enregistré un taux de croissance plus élevé, soit +1,1%, contre +0,2% le trimestre précédent. Au final, la consommation progresse de 0,3% au troisième trimestre, au lieu de 0,5% d'avril à juin.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes