Le SECO relève sa prévision de croissance économique à 1,8% en 2013

La croissance économique en Suisse profitera d'un coup d'accélérateur ces prochains mois. A son tour, le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) revoit à la hausse ses prévisions en tablant désormais sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 1,8% cette année et de 2,3% en 2014.

Les anticipations du SECO, publiées jeudi, tombent après toute une série de révisions vers le haut des attentes des principaux instituts de prévisions conjoncturelles. Il y a trois mois encore, le groupe d'experts de la Confédération voyait l'économie helvétique croître de "seulement" 1,4% en 2013 et 2,1% l'an prochain.

Après avoir déjà réalisé un solide premier semestre cette année, supérieur aux attentes en général, la tendance devrait donc aller en s'affirmant au fil des mois. Le PIB réel de la Suisse a ainsi progressé de 0,5% au deuxième trimestre par rapport au précédent, après avoir déjà gagné 0,6% lors des trois premiers mois.

Une économie résistante

Les experts consultés par la Confédération relèvent, dans leur analyse, la capacité de l'économie helvétique à se montrer une nouvelle fois résistante, malgré un environnement conjoncturel international pour le moins délicat. La conjoncture interne a confirmé la robustesse constatée ces dernières années.

Le phénomène est favorisé par une immigration continue, le bas niveau des taux d'intérêt et l'absence d'inflation, commente le SECO dans son communiqué. Il a perduré au premier semestre 2013, alors qu'une reprise "modérée" de la conjoncture mondiale se dessine depuis quelques mois, en particulier dans les pays de la zone euro.

Les ménages continuent donc, de par leur propension à consommer, à dynamiser l'économie helvétique. Le contexte apparaît également favorable en matière d'investissements dans le secteur de la construction, malgré des problèmes de capacité et une météorologie capricieuse au premier trimestre.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus