Le Sénat français vote une taxe sur "le trading haute fréquence"

Le Sénat français, à majorité de gauche, a créé dans la nuit de vendredi à samedi une "taxe sur les transactions automatisées", afin de limiter l'essor du "trading haute fréquence". La rapporteure générale du Budget a expliqué que pour sortir de la crise, "il faut de la régulation".Cette taxe a cependant peu de chance de voir le jour pour l'instant, car l'Assemblée nationale, à majorité de droite et hostile à une telle mesure, reprendra le projet de loi de Finances et, comme le prévoit la Constitution française, aura le dernier mot. /SERVICE


Actualisé le