La sonde a reçu un premier signal de Philae

La liaison entre la sonde Rosetta et le robot Philae, qui a entamé sa longue et lente descente vers la comète "Tchouri", a été rétablie, a annoncé mercredi à la mi-journée l'Agence spatiale européenne (ESA). La confirmation de l'atterrissage de Philae est attendue vers 17h00.

"Rosetta reçoit un signal de Philae", a confirmé Paolo Ferri, chef des opérations au Centre européen d'opérations spatiales (ESOC) de l'ESA (Agence spatiale européenne) à Darmstadt, en Allemagne. "C'est un moment très important", a-t-il ajouté.

Quelques instants auparavant, on avait pu voir Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta à l'ESOC, lever le poing en signe de victoire dans la salle de contrôle de l'ESOC. "Tout semble normal pour le moment", a déclaré de son côté Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur Philae au DLR (agence spatiale allemande).

Examens du champ magnétique

La liaison entre Rosetta et son atterrisseur Philae a été rétablie comme prévu environ deux heures après leur séparation. Le robot va passer sept heures en chute libre avant de tenter de se poser sur le noyau de la comète Tchourioumov-Guérassimenko ("Tchouri").

Au cours de cette phase d'approche, Philae va procéder à des examens du champ magnétique entourant la comète ainsi que des poussières, particules et gaz enveloppant cette dernière. Le robot doit ensuite se fixer avec un système de doubles harpons à la comète, un bloc de quatre kilomètres de longueur et d'un poids de 10 milliards de tonnes.

Comprendre la formation de la terre

Si l'atterrissage s'effectue sans encombre en fonction de la nature du terrain qui demeure incertaine, Philae mènera alors tout un programme d'expériences pendant deux jours et demi en fonction de ses batteries.

Les ingénieurs espèrent que le robot pourra se poser sur une zone qui ne soit pas trop sombre, ni trop obscurcie par la poussière. Il doit pouvoir capter la lumière avec ses panneaux solaires et ainsi alimenter en énergie ses instruments embarqués.

Les expériences de cette mission entamée il y a une décennie doivent aider les scientifiques à comprendre comment la Terre et les autres planètes se sont formées. Les comètes sont les restes de la création du système solaire il y a 4,6 milliards d'années.

/ATS


Actualisé le