Le taux de chômage en Grèce atteint le niveau record de 27,9%.

Le taux de chômage en Grèce a atteint un nouveau record en juin, à 27,9%. Le phénomène affecte toujours très fortement les jeunes, selon les chiffres publiés par le service des statistiques grecques Elstat.

Les femmes sont toujours les plus touchées, à 31,9%, contre 24,9% chez les hommes. Près de six jeunes de moins de 24 ans sur dix n'ont pas d'emploi. Toutefois, sur un mois, le taux de chômage pour cette catégorie s'est réduit.

Les régions les plus touchées sont l'Epire et la Macédoine Thrace, dans le nord du pays, avec des taux de 29,7% et 29,5%. Les îles de la mer Egée, qui bénéficient d'une bonne saison touristique, sont les moins affectées, avec un taux de chômage de 21,6%.

Plus de 30% en 2014

Depuis près de six ans en récession et quatre sous l'application d'une politique stricte d'austérité, en échange de prêts de l'UE et du FMI, la Grèce continue d'être le pays de la zone euro le plus touché par le chômage.

Le gouvernement vante quotidiennement une amélioration de la situation économique, s'attendant à un excédent budgétaire primaire (hors service de la dette) pour 2013 qui signifierait, selon lui, le début d'une sortie de crise.

Mais le chômage continue sa montée. Selon l'étude annuelle de l'institut de recherche de la centrale syndicale GSEE, le taux atteindra 29 à 30% à la fin de l'année, et 31,5% en 2014. Des proportions taux qui renverraient le pays à la situation qu'il connaissait en 1961: la Grèce présentait alors la structure d'un pays en voie de développement marqué par une forte émigration.

/SERVICE


Actualisé le

 

Actualités suivantes