Le taux de chômage en Suisse a grimpé à 3,5% en décembre

Le taux de chômage en Suisse a grimpé de 3,2% en novembre à 3,5% en décembre. Pour l'ensemble de 2013, il a atteint 3,2% en moyenne, un coefficient supérieur de 0,3 point de pourcentage aux 2,9% de 2012. Le Valais, en particulier, affiche un bond considérable durant le mois sous revue.

La hausse du taux en décembre est un phénomène récurrent, essentiellement lié à des effets saisonniers, a souligné vendredi à Berne Boris Zürcher, chef de la Direction du travail au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Elle est en grande partie induite par le secteur de la construction, confronté à la saison hivernale.

Le taux annuel moyen de 3,2% reste toutefois proche du seuil incompressible de chômage, a relevé M. Zürcher. Certes, la Suisse s'est plus vite et mieux reprise de la crise de 2008/2009 que la plupart des autres pays, à commencer par ceux de l'Union européenne. Mais le marché de l'emploi réagit toujours avec retard sur la croissance, a-t-il rappelé.

Par ailleurs, les industries tournées vers l'exportation ont toujours des problèmes de compétitivité en raison du franc fort, et cherchent pour l'heure en priorité à améliorer leur productivité. Dans ce contexte, il n'est ainsi pas étonnant que si le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 1,9% en 2013, selon les estimations du SECO, le marché de l'emploi ne s'est étoffé que de 1,3%.

Hausse de 7,5% sur un mois

A fin décembre, 149'437 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 10'364 ou 7,5% de plus que le mois précédent. Sur un an, la hausse se chiffre à 5% ou 7128 personnes. Le chômage des jeunes de 15 à 24 ans a crû de 3,4% ou 654 personnes, à 19'981. Il a toutefois légèrement diminué, de 1,8%, par rapport au mois de décembre 2012.

La progression la plus forte du taux de chômage durant le dernier mois de l'année passée a été enregistrée en Valais, avec un bond de 1,4 point de pourcentage à 5,6%, soit 2222 personnes de plus qu'en novembre. En d'autres termes, pratiquement un cinquième de la hausse totale pour l'ensemble de la Suisse.

Neuchâtel, avec 5,8% (+0,5 point par rapport à novembre) présente en décembre le taux de chômage le plus élevé de Suisse. Il est ressorti à 5,6% (+0,1 point) à Genève, 5,3% (+0,3 point) pour Vaud, et 4,3% (+0,4 point) dans le Jura. Fribourg, avec 3,3% (+0,5 point) est le seul canton romand en deçà de la moyenne nationale. Berne affiche un taux de 2,6% (+0,1 point).

Globalement, en décembre, le taux de chômage en Suisse romande/Tessin a atteint 5,1% (+0,3 point), contre seulement 2,8% (+0,1 point) en moyenne pour les cantons alémaniques.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus