Les CFF manquent de conducteurs de locomotive

Jusqu'à 50 conducteurs de locomotive manquent chaque jour. Les CFF ont sous-estimé les besoins en personnel dans leur planification pluriannuelle. Pour faire face, ils envisagent de rappeler des mécaniciens récemment retraités et vont en former davantage dès l'an prochain.

Il y a actuellement trop peu de mécaniciens de locomotive, a admis le porte-parole des CFF Reto Schärli. Il confirmait ainsi une information du journal dominical alémanique "SonntagsZeitung", qui a rendu public un document interne.

Concrètement, il a manqué entre quatre et six classes d'apprentis-mécaniciens de locomotive ces deux dernières années. Selon le porte-parole, la situation ne doit cependant pas être surestimée. "Un manque passager n'est pas extraordinaire. Parfois c'est même inévitable, car nous ne connaissons pas tous nos projets des années à l'avance", explique-t-il. De plus, aucun train n'a encore été supprimé pour cette raison.

Mais il comprend bien la grogne des employés. Sur les pages intranet des CFF, les conducteurs ont laissé des centaines de commentaires. "Evidemment, personne n'est ravi de la situation actuelle."

Le chef de traction, Manfred Haller, a proposé trente mesures, afin de réduire la "pression aiguë". Dans un premier temps, les CFF vont rappeler des mécaniciens récemment retraités. Ils n'accepteront plus de nouvelles demandes de travail à temps partiel. De plus, certains cadres bénéficiant d'une formation de conducteur de locomotive reprendront du service.

A plus long terme, les CFF prévoient d'augmenter le nombre de nouveaux mécaniciens. En 2015, 169 personnes seront formées, et 194 en 2016, contre 107 cette année.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes