Les brasseurs misent sur l'équipe de Suisse et le beau temps

A l'occasion de la "Journée de la bière suisse" vendredi, les brasseurs helvétiques ont officiellement donné le coup d'envoi de la saison brassicole. Après un mauvais exercice 2012/2013, ils espèrent que la soif des amateurs de football sera aiguisée par la Coupe du Monde.

Les performances de l'équipe de Suisse seront décisives. Alois Gmür espère que pendant la Coupe du monde au Brésil (12 juin-13 juillet), la vente de bière augmentera d'environ 10% par rapport à une année normale. Le conseiller national PDC schwyzois dirige la brasserie Rosengarten à Einsiedeln (SZ) et préside la Communauté d'intérêt des petites et moyennes brasseries indépendantes.

Les deux plus grandes brasseries présentes sur le marché suisse s'attendent également à des effets positifs de la grand-messe du ballon rond. Chez Heineken Suisse, on parle d'une "hausse significative".

Lors de l'Euro 2008 en Suisse et en Autriche, un surcroît de 50'000 hectolitres de bière vendus a été enregistré. "Une Coupe du monde sur un autre continent n'est pas comparable avec un événement qui se déroule dans notre pays", nuance toutefois Gabriela Gerber, porte-parole de Feldschlösschen.

Promotion des bières maison

La quantité de bière vendue durant le Mondial dépendra avant tout des résultats de l'équipe de Suisse, selon Alois Gmür. Et la météo jouera un rôle important. "Le beau temps peut être décisif", rappelle Jan Freitag, de Heineken Suisse.

Selon les chiffres de l'Association suisse des brasseries (ASB), chaque Suisse a consommé en moyenne 56,5 litres de bière l'année passée. Les étrangères sont de plus en plus prisées: leur consommation a augmenté de 9,1% en 2013, alors que celle des bières locales a reculé de 4,1%.

Avec la 3e "Journée de la bière suisse", les producteurs locaux souhaitent promouvoir leurs produits. Au programme figurent notamment des visites de brasseries, dégustations et lancements de nouveaux breuvages.

/ATS


Actualisé le

 

Articles les plus lus